Entretien professionnel

Votre entreprise a pour obligation d’organiser tous les deux ans un entretien professionnel à destination de l’ensemble de ses salariés. Cet entretien obligatoire est exclusivement consacré à vos perspectives d’évolution professionnelle en termes de qualification et d’emploi.

 

Objectifs

L’entretien professionnel se distingue de l’entretien annuel d’évaluation qui permet de faire le bilan de l’année écoulée et de fixer les objectifs professionnelles et les moyens à mettre en œuvre pour l’année à venir.

 

Mise en œuvre

Dès votre embauche, vous êtes informé de l’organisation des entretiens professionnels.

Tous les deux ans

Votre employeur vous reçoit en entretien pour échanger sur vos perspectives d’évolution professionnelle en termes de qualification et d’emploi. Lors de cet entretien les sujets suivants doivent etre abordé:

  • L’évolution professionnelle du salarié, notamment en termes de qualification et d’emploi ;
  • Les questions relatives au suivi des actions de formation, de certification et de progression salariale ou professionnelle du salarié ;
  • L’évaluation de son employabilité ;
  • La réflexion sur l’avenir du salarié, le poste occupé et son projet professionnel ;
  • Une information des salariés de la possibilité de recourir à des services de CEP, gratuits, dispensés par des opérateurs CEP ;
  • Des informations quant à l’activation du CPF et des possibilités d’abondement que l’employeur est susceptible de financer.

Cet entretien doit être formalisé via un document écrit dont un exemplaire vous est remis.

Possibilité d’aménagement de l’entretien professionnel par accord collectif ou de branche sur :
  • Les modalités d’appréciation du parcours professionnel du salarié
  • La périodicité de l’entretien professionnel
  • L’abondement du CPF.
 

Suite à une reprise ou changement d'activité

Il doit être systématiquement proposé au salarié qui reprend son activité après :

  • Un congé maternité
  • Un congé parental d’éducation ou une période de réduction d’activité
  • Un congé de soutien familial
  • Un congé d’adoption
  • Un congé sabbatique
  • Une période de mobilité volontaire sécurisée
  • Un arrêt maladie pour affection de longue durée
  • Un mandat syndical.
 

Tous les six ans

L’entretien professionnel donne lieu à un état des lieux  récapitulatif formalisé de votre parcours professionnel. L’objectif est de vérifier si vous avez bénéficié des entretiens professionnels, et d’apprécier si vous avez :

  • suivi au moins une action de formation ;
  • bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle ;
  • acquis des éléments de certification par la formation ou la validation des acquis de l’expérience.

Cette nouvelle obligation est assortie d’une sanction dans les entreprises d’au moins 50 salariés :

Si le salarié n’a pas bénéficié d’un entretien professionnel tous les deux ans ET d’au moins une action de formation non obligatoire, l’entreprise doit verser un abondement correctif sur le CPF du salarié (3 000 euros pour un salarié à temps plein ou à temps partiel à verser à la Caisse des Dépôts et des Consignations).

Chaque année avant le 1er Mars, l’employeur adressera à son OPCO la liste des salariés concernés par l’abondement correctif et le montant en euros attribué ainsi que la somme forfaitaire.

 

Coordonnées et horaires du GRETA DE GRENOBLE